La suite...

Publié le par Nonine

Suite à toutes ces épreuves, inutile de dire que mon moral en a pris un sacré coup. Mon moral, mon esprit, mon corps... tout !

On a décidé de nous faire suivre par un médecin, pour voir s'il n'y avait pas un problème quelque part car ça commençait à faire beaucoup pour nous.

Première étape : bilan hormonal pour moi... tout est ok.
Bon on programme alors une prise de sang pour tous les deux, le caryotype. C-à-d l'analyse de nos chromosomes.

caryotype.jpeg

Entre temps j'dois commencer à prendre ma t° tous les jours, la noter, faire ma courbes, youhou c'est vraiment super-chouette.. hum.. à ça s'ajoute les tests d'ovulation. C'est la même principe que les tests de grossesse.. sauf qu'on voit si on ovule ou pas.

courbe
Alors c'est parti pour des commandes de stocks et de stocks sur le net, et hop, des pipis tous les jours sur ces bandelettes ! Que c'était chouuuuuettte !

Entre temps je m'inscrit sur un forum où je parle avec des filles qui venaient toutes de faire une fausse-couche, le même mois que moi. Bon vous pouvez dire ce que vous voulez, certains sont pour et d'autres sont contre les forums, mais moi, j'ai été +/- satisfaite d'y être allée ! Je sais qu'il y a des aspects négatifs mais il faut dire qu'il y avait aussi du positif ! Je pouvais parler de ça tous les jours quand je voulais, je pouvais crier mon désespoir (virtuellement mais quand même), je pouvais voir que je n'étais pas seule, que d'autres aussi avait un passé douloureux, qu'elles s'accrochaient et qu'ensemble on s'aidait ! Oui on s'aidait, on se donnait des conseils, certaines avaient des ptits trucs qui faisait qu'on arrivait à mieux gérer, ect ect. 
Ce qui me plaisait c'était vrmt le fait de pouvoir me lâcher, en parler sans tabout, si j'étais en train de pleurer toutes les larmes de mon corps, personne ne le voyait, je pouvais dire "j'en ai marre de cette foutue situation, de cette vie de merde" sans que personne ne me dise "c'est pas grâve, ça va s'arranger, ça va aller, il faut le temps, c'est que c'était pas le moment" (et toutes les autres phrases clichés qui font partie du même lot).
Non sérieux ça m'a permis de pouvoir extérioriser mes émotions.
Puis ben l'une après l'autre tombait enceinte. Cool. Et moi ? J'étais pas jalouse, loin de là, elles étaient toutes passées par la même galère alors franchement y a rien à envier, c'était juste qu'au bout du compte j'étais la seule qui n'y était pas encore arrivée.. C'est là que ça a commencé à avoir l'effet inverse et j'me disais que j'avais la poisse, que j'avais qque chose qui clochait, que j'étais pas destinée à porter la vie.
Me voyant complètement hystérique et déprimée encore + de jour en jour, mon mari m'a demander de ne plus aller sur ce forum.  Je comprenais bien son point de vue, mais moi j'pouvais pas rester seule comme ça, sans personne à qui parler. J'ai donc dit à mes cyber-copines que j'faisais une pause mais que je viendrais de temps à autre pour donner des nouvelles et en prendre. Chose promise, chose dues, c'est donc bien ce que j'ai fait.

A part ça, le temps passe, les analyses se poursuivent, les résultats qu'on obtient sont bons à chaque fois, et entre temps mes cycles se décalent, rien ne va plus, ils sont supers longs, je ne sais plus du tout calculer quoi que ce soit. 
Suite à tout ça, on est forcé d'adopter un "régime spécial travaux pratiques" et malgré ça, rien n'y fait ! 

Chaque fin de cycle l'espoir renaît.. et retombe aussitôt bien bas. Ben oui vers le 28ème jour l'attente du + est tellement intense que je finissais par inventer toutes sortes de faux symptomes... tiens.. ? J'ai mal à la poitrine si j'appuye foooort là. Mouais. Oh, j'ai perdu 100g (parce qu'à chaque fois que j'ai été enceinte je perdais du poids), et j'en passe. Pour finir, tous les mois c'était le même sénario : j'allais à la toilette toutes les 10minutes pour voir, et puis quand évidemment les reds débarquaient je pleurais sur le wc ! So glamour... ! Evidemment pour mettre + de piment à tout ça, les règles n'arrivaient plus le 28ème jour, non non ! C''était le 29ème, le 31ème, le 35ème, le 30ème... Super !!! Tout pour me faire devenir dingue (et ça a marché !!!).

D'ailleurs j'ai vite été en rupture de stock de tests de grossesse ! Y en a même pas un parmis les 75 commandés qui m'a annoncé une bonne nouvelle ! 

189613 10150431769930437 897355436 17509494 1662556 n
Le temps paraissait de plus en plus long, l'attente était horrible et insouttenable. J'ai eu des crises de pleurs, des angoisses, des crises de nerfs affreuses en espérant qu'un jour tout rentre dans l'odre...

Publié dans Avant le miracle

Commenter cet article

diddy 08/09/2011 18:17


JE n'ai pas connu ses douleurs après FC car je n'ai jamais été enceinte avant cette grossesse mais cette attente, ce ras le bol je l'ai connu cette douleur de se dire rien depuis 2 ans tous les
mois c'est pareil...
J'ai connu tout ça... et rien que d'y repenser je me dis ouff c'est fini j'ai ma minifée qui grandit, je ne sais pas si j'aurai réussi à tenir plus longtemps